Elena BUHL

    Meilleure apprentie de France 2018

    Et pourtant….

    En 3ème, à l’âge où les souhaits de l’orientation des jeunes deviennent une priorité, Eléna est quant à elle encore dans le doute. Vient alors le moment de réaliser des stages de découverte que les élèves du collège connaissent maintenant bien. Dans l’impossibilité d’effectuer un stage à la gendarmerie (être gendarme… pourquoi pas), elle se décide à se rapprocher de la boucherie Sigrist de Schleithal. « Mes parents ont une exploitation d’élevage bovin et travaillent avec cette boucherie, je me suis dit pourquoi pas ». Et elle a bien eu raison ! Son coup de tête s’est transformé en un intérêt grandissant. Son second stage a été réalisé en restauration et n’a pu que confirmer que son orientation professionnelle avait été trouvée : ce sera dans le secteur de la boucherie, charcuterie, traiteur.

     

    Et pas que….

    Eléna se lance et débute son apprentissage à Eschau et obtient son Certificat Technique des Métiers (CTM) d’étalière. Elle rejoint ensuite le lycée des métiers André Siegfried où elle termine actuellement son CTM boucher / charcutier / traiteur. Eléna a trouvé sa voix et tellement passionnée par ces métiers de la bouche, qu’elle passe en candidat libre son CAP boucher et se prépare à obtenir un second CAP de charcutier. On vous avait prévenu… Eléna est passionnée et motivée. Elle se souvient avoir rêvé à plusieurs reprises de ce grâle qu’est le MAF pour une apprentie.

     

    Un rêve devenu réalité

    Eléna se décrit comme curieuse, elle aime relever des challenges, progresser et elle adore sourire ! Des traits de caractères qui l’ont certainement poussée à relever son premier défi en 2016 où elle remporte la médaille d’argent au Jardin des délices de la Foire Européenne de Strasbourg. Même résultat en 2017 auquel s’ajoute le trophée de Mlle Artisanat.

    En 2018, force est de constater que son lycée et son employeur croient en elle, elle passera les sélections régionales du MAF à Haguenau face à 3 concurrents. Paris, accroche-toi, Eléna arrive. La tête haute et fasse à 21 régions, Eléna passera 18h30 de concours sur 2 jours ! 18h30 de concentration et de précision. Au menu ? Une ballotine poulet / cochon aux figues séchées et une terrine façon grand-mère au foie de volaille. Sans compter les 8 à 12 déclinaisons des pièces principales. « Que l’attente de l’annonce des résultats fût longue ! » nous confie-t-elle.  Mais avant d’annoncer les résultats, le jury devait faire le point sur les différentes étapes : l’hygiène, la propreté, le goût, le visuel, l’harmonie, la technique… autant de points que les membres du jury ont passé au peigne fin. Dans sa catégorie, 5 personnes pouvaient prétendre à ce titre. L’annonce arrive : 4 jeunes (dont deux filles) sont sacrés Meilleurs apprentis de France dont Eléna BUHL. Congratulation !


    Une récompense qu’elle partage

    Eléna n’a pas « que » 18 ans mais  « déjà » 18 ans. D’une maturité incontestable et d’une rage de vaincre, Eléna nous confie partager cette récompense avec son entourage. Elle met un point d’honneur à remercier ses professeurs, son employeur, ses parents, collègues et amis pour leur présence, leur soutien et leur accompagnement tout au long des étapes.

    Aujourd’hui Eléna a réalisé son rêve. Elle souhaite poursuivre ses études et obtenir un brevet professionnel « charcutier traiteur ».  Elle vient d’apprendre récemment qu’elle s’apprête à recevoir un trophée du Rabelais des Jeunes Talents 2018 porté par la Confédération Générale de l’Alimentation en Détail. Attention Paris… Eléna revient !

    Pleine de bon sens mais aussi la main sur le cœur, elle souhaite offrir cette expérience aux futurs candidats (seulement alsaciens attention !!). Et quand nous lui demandons quels conseils elle pourrait leur donner elle répond sans hésitations : « il ne faut pas compter ses heures d’entraînement : on doit être à fond tout le temps – il faut toujours mieux faire et apprendre de ses erreurs en trouvant des solutions, des alternatives même lorsque cela arrive pendant le concours et enfin il ne faut pas être déçu de son travail. »

    Eléna, c’est l’histoire d’une jeune fille qui pousse les portes d’une boucherie en 3ème, qui y fera toutes ses périodes d’alternance et qui devient meilleure apprentie de France. Chapeau bas à la charcuterie Sigrist et au lycée André Siegfried de Haguenau.