Roland SCHWEITZER

    Architecte Urbaniste 

    Auteur du livre « Roland SCHWEITZER » - Editions ARSIGN

    Quels sont vos liens avec Haguenau ?

    « J’ai passé ma jeunesse dans cette belle ville de Haguenau entourée d’un vaste massif forestier qui m’a profondément influencé dans le choix de ma profession d’architecte. Je considère que l’architecture vernaculaire alsacienne a été fondamentale dans ma formation. Je suis reconnaissant à la Ville de Haguenau, sa forêt, ses villages environnants pour leur apport quotidien dans ma sensibilisation à l’environnement bâti. Le passé est un présent pour l’avenir ».


    Un Curriculum vitae qui dévoile un architecte citoyen attentif aux choses

    1953 : Elève d’Auguste PERRET et de Jean PROUVE – Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts PARIS Diplôme DPLG 

    1987 – 2004 :Expert auprès du Comité Consultatif « Architecture » à la CEE et Président du Comité de 1989 à 1991

    1980-1986 : Membre du « Alvar Aalto Medal Committee » HELSINKI

    1981-1984 : Conseiller Technique auprès du Ministre de l’Equipement

    1979-1990 : Architecte Conseil du Ministère de l’Equipement

    1993-1997 : Conseiller auprès du Directeur de l’Architecture et de l’Urbanisme au Ministère de l’Equipement 

    1997-2000 : Conseiller auprès du Directeur de la DGUHC (Direction Générale de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Construction)

    1986 à 2005 : Architecte Coordonnateur de la Zac REUILLY – 12,5 ha

    1991 -2006 : Architecte Coordonnateur de la Zac PARIS RIVE GAUCHE – 6,5 ha – secteur Tolbiac Quartiers T1-T3

    Consultant MIQCP (Mission Interministérielle pour la Qualité des Constructions Publiques)

    1996 : Expert UIA – UNESCO – Co-auteur de la Charte de l’Enseignement 

    2000 -2016 : Membre du Comité de Validation de la Charte

    2000-2016 : Membre de la Commission Enseignement de l’UIA

    Ancien membre du Conseil d’Administration de l’Institut Français d’Architecture

    Membre de l’Académie d’Architecture

    1997-2005 : Membre associé au Conseil Général des Ponts et Chaussées – 5ème section 

    1997-2000 : Président du Conseil scientifique et pédagogique des Grands Ateliers de l’Isle d’Abeau 

    2006 : Honorary Fellow AIA – American Institute of Architects

    Avril 2014 : Publication du livre “Roland SCHWEITZER  – Un parcours d’architecte” – Editions ARISGN

     

    Un enseignant de prestige qui dévoile un architecte attentif aux autres

    1953 : Diplôme DPLG – Atelier PERRET – Directeur : Jean Prouvé 

    1969 – 1991 : Professeur P.1 à UP.7 Grand Palais puis à Paris Tolbiac

    1975 – 1985 : Membre du bureau de l’AEEA – Association Européenne pour l’Enseignement de l’Architecture 

    1980 – 2010 : Professeur invité :

    Ecole d’Architecture de Darmstadt

    Ecole d’Architecture de Lausanne

    EPFL de Lausanne

    EPFL de Zürich

    Ecole d’Architecture St Luc de Tournay 

    Ecole d’Architecture de Sofia

    Université Technique de Wien

    Université Technique d’Innsbruck

    Ecole d’Architecture d’Otaniémi

    Ecole d’Architecture de Temperé

    Ecole d’Architecture de Barcelone

    Ecole d’Architecture de Barca 2

    Institut Van de Velde à Anvers

    Ecole d’Architecture « La Sapienza » à Rome 

    Ecole d’Architecture du Tessin à Mendrisio

    Institut Technique de Rosenheim

    1983 – 2004 : Professeur invité à l’EPFL à Lausanne – co-directeur d’un Cours Postgrade sur la construction en bois

    1985 : Organise à Paris le 10ème anniversaire de l’AEEA (Association Européenne pour l’Enseignement de l’Architecture)

    1987 – 2000 : Membre du Comité Consultatif pour la Formation en Architecture à Bruxelles (85/386/CEE)

    1990-1991 : Président du Comité Consultatif pour la Formation en Architecture à Bruxelles (85/386/CEE)

    1995-1996 : Co-auteur de la Charte UNESCO-UIA de la Formation des Architectes 

    1997-2000 : Président du Conseil scientifique et pédagogique des Grands Ateliers de l’Isle-d’Abeau

    2000-2016 : Membre de la Commission Formation de l’UIA

    Des récompenses / valorisations à la hauteur de son savoir-faire

    1er Grand-Prix d’Architecture HAUT-MARBUZET

    Médaille d’Argent d’Architecture Le Soufaché – Académie d’Architecture

    Médaille de Vermeil d’Architecture Guérinot – Académie d’Architecture

    Prix d’Aménagement Urbain 1992 – Quartiers de Ville Zac Reuilly PARIS

    Prix d’honneur Salon 1992 des Artistes Français

    Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur

    Chevalier dans l’Ordre du Mérite Agricole

    Commandeur dans l’Ordre des Arts et des Lettres 

     

    Un engagement 

    « Le 19 Juin 1940, je suis entré dans la résistance. J’ai été co-fondateur, à Haguenau, en 1941 du groupe de résistance « Les Moranes » (MS) . Incorporé de force dans la Wehmacht en 1943, j’ai été engagé sur le front italien puis le front russe et, enfin, sur le front Ouest lors de l’offensive des Ardennes (décembre 1944). J’ai réussi à m’évader le 16 mars à Kirchenbollenbach, en Allemagne, rejoignant le 19 mars les troupes de la 3ème armée US du Général Patton. »

     

    « Je vis à Paris en Alsacien » - Roland SCHWEITZER

     

    Une déclaration lors du Symposium international 

    Sur un voilier dans le Golfe de Finlande du 22 au 24 août 1980

    « L’Architecture est responsable, devant la société, de la conception de l’espace bâti. Il intervient tel un artisan dans la définition du cadre de vie du plus grand nombre. Cette action se doit d’être le reflet d’une culture, le partage de convictions communes, la prise en charge des intérêts de l’individu et de la collectivité dans cette continuité qui fait les traditions. Notre société a perdu la perception intuitive de l’environnement, abandonnant sa création à une multitude de spécialistes. 

    Or, les sociétés de tradition, jusqu’à la fin du 18ème siècle, avaient une vision consciente de leur environnement, avec un vocabulaire formel et constructif réduit autorisant une infinité de variations.

    La civilisation industrielle aboutit, aujourd’hui, par inadvertance, à l’impersonnel et à la substitution inconsciente d’un ordre technique à un ordre culturel.

    Toute réalisation conçue pour l’homme, centre de la perception, est un lieu de vie, un lieu d’éducation permanente, un espace vécu. Avant la révolution industrielle, l’architecture populaire était l’expression d’une volonté intégrant les besoins et les moyens, tout en dépassant cette seule fonction par la recherche d’un art de vivre aussi modeste soit-il. La mise en place d’un emmarchement, d’un arbre, d’une clôture, témoignait de cette volonté. Création, adjonction, greffe sur l’existant poursuivaient un même thème, au sens musical du terme.

    Je ne crois pas que l’homme puisse être réduit au rang de spectateur d’un environnement issu d’une spéculation intellectuelle où la joie (permanente) et le luxe (apparent) s’inscrivent dans un décor devenu définitif. Cet espace animé artificiellement est statique, figé, pétrifié (ordre fermé).

    Je persévère dans le choix d’une architecture dynamique qui appelle ou suscite la participation, permet le dialogue homme-environnement bâti ou naturel (ordre ouvert).

    Dans la pratique, cette volonté débouche sur une écriture dont la constante est une discipline architecturale basée sur un vocabulaire commun tant au niveau de la méthode que de l’organisation spatiale, un peu à la manière des sociétés de tradition qui, à partir d’une gamme restreinte de matériaux et de techniques, ont su démontrer l’adaptabilité de leurs réalisations à des données fort différentes. 

    Il s’agit de mettre en place des relations, des rythmes, de cerner les différentes échelles de perception, de créer des espaces porteurs d’échange qui génèrent le dialogue au quotidien entre les hommes et leur indispensable prolongement, l’architecture ». 

    Le 23 Août 1980

    Déclaration de Roland SCHWEITZER

     

    Portrait réalisé en juin 1943